A DAY AT NOGARO RACE TRACK

Winter seems to be on its way these last few days, so it doesn’t take much to make the track interesting and to give some ideas to the Deus team in France. Insatiable with challenges for years and mechanics enthusiast for several decades, Benjamin proposes a trip to the gathering “Classic Festival” of Nogaro.

The Classic Festival, it’s rediscovering the ingredients that made the success of the Classic Days in Magny-Cours, but with a Gersoise touch: Exhibition of vintage cars and motorcycles, tourist rally, but above all free driving on the track of Nogaro.

Without thinking twice, luggages are packed: on the way to the village of Nogaro, 2 hours drive from the Deus Ex Machina offices in Biarritz.

The first thing to do is to change the tires of the 1978 BMW 323i Group 1 for rain tires. So Tom sticks to it, after putting on his suit. Ben climbs into the bucket seat, puts on his helmet, then goes to the pre-grid area waiting for his turn.

And surprise, it is at this moment that we realize the extent of the weekend’s line-up in the “Old Compet ” category: Ford GT, AC Cobra, Porsche 911 Carrera RS, Alpha Romeo 1300 GT, Datsun 280z.

The race Marshall beckons us, the gates open, it is “finally” time to go on track for our first laps. The trajectories are not quite perfected, the first slides are improvised. Lap after lap, the steering wheel becomes more refined and the pleasure increases tenfold. The chequered flag already marks the end of this first session.

Back to the pits. The weather conditions seem to be milder for the rest of the weekend so we decided to switch to slick tires.

Between the sessions, we catch up Philippe from the motorcycle club of the Basque Country, on his superb Ducati. It was the opportunity to make some pictures for the Wheels & Waves Ghost Edition collection.

It’s Sunday, the weather is fine and after the last lap, we have to go back home. But impossible for us, to resist the desire to take the crossroads before finding the ocean again.

———————–

L’hiver semble bien pointer le bout de son nez ces derniers jours, il n’en faut donc pas plus pour rendre la piste intéressante et pour donner quelques idées à l’équipe de Deus en France. Benjamin insatiable de challenges depuis des années et fervent adepte de mécanique depuis plusieurs décennies propose donc une virée au rassemblement “Classic Festival” de Nogaro. 

Le Classic Festival : c’est retrouver les ingrédients qui ont fait le succès des Classic Days à Magny-Cours, mais avec une touche gersoise : exposition de voitures anciennes, rallye touristique, mais surtout roulage libre sur la piste de Nogaro.

Ni une, ni deux, les bagages sont faits : en route pour le village de Nogaro à deux heures de route des bureaux Deus Ex Machina à Biarritz. 

La première chose à faire, c’est bien de changer les pneus de la BMW 323i Groupe 1 de 1978 pour des pneus pluie. Alors, Tom s’y colle après avoir enfilé sa combinaison. 

Ben monte dans le baquet, enfile son casque, puis se rend sur la zone de pré-grille en attendant son tour.

Et surprise, c’est à ce moment que l’on se rend compte de l’étendue du plateau du weekend en catégorie “Old Compet” : Ford GT, AC Cobra, Porsche 911 Carrera RS, Alpha Romeo GT, Datsun 280z.

Le commissaire de course nous fait signe, les grilles s’ouvrent, il est “enfin” temps de rentrer en piste pour nos premiers tours de roues. Les trajectoires ne sont pas tout à fait au point, les premières glissades sont improvisées. Tour après tour, le coup de volant s’affine et le plaisir se décuple. Le drapeau à damiers signe déjà la fin de cette première session. Retour aux stands. Les conditions climatiques semblent plus clémentes pour le reste du weekend alors on décide de passer sur des pneus slick.

Entre les sessions, on retrouve Philippe, du motoclub du Pays Basque, au guidon de sa superbe Ducati. On en profite pour faire quelques photos pour la nouvelle collection du Wheels & Waves Ghost Edition.

C’est dimanche, la météo est au beau fixe et après un dernier tour de piste, nous devons rentrer à la maison. Mais impossible pour nous, de résister à l’envie d’emprunter les chemins de traverse avant de retrouver l’océan. 

Article by @deustenement

Photos by Alexandre Taube @taubalex

GALLERY

Cinema

Summer 2020 Look Book